Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 00:01

Le blog sera maintenant à suivre ici : http://passionspatial.blogspot.com/

Cette fois-ci je vous promets que les mises à jour seront régulières. Ce n'est pas en vain que j'effectue cette migration.

Repost 0
Published by Quentin Douchet
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 15:40

Après un report d'une journée - le lancement devait avoir lieu vendredi - la première Atlas V de l'année 2011 a décollé samedi à 17h46 (heure locale) depuis le SLC 41 à Cap Cannaveral.

Sous sa coiffe se trouvait un démonstrateur de l'US Air Force ayant la forme d'une mini navette spatiale réutilisable, l'OTV-2 alias X37-B.

L'OTV-1 (Orbital Test Vehicle) avait effectué son premier vol le 22 avril 2010 toujours à bord d'une Atlas V et était revenu par lui-même le 3 décembre 2010 sur la base américaine de Vandenberg en Californie.

Les deux fenêtres de lancement de la veille n'avaient pu être favorables car des vents et des cumulus interdisaient tout décollage.

Samedi, les conditions météo se sont franchement améliorées et seul le remplacement d'un régulateur de pression défectueux a contraint les équipes d'ULA (United Launch Alliance) de décaler le lancement à la deuxième fenêtre de lancement journalière, c'est à dire 90 minutes plus tard.

 

http://www.ulalaunch.com/site/PhotoGallery/galleryimages/images/AtlasV/A5_OTV2/av_otv2_m2.jpgPatch de la mission sur la coiffe (crédit ULA)

 

http://www.ulalaunch.com/site/PhotoGallery/galleryimages/images/AtlasV/A5_OTV2/av_otv2_r9.jpgL'Atlas V sous le feu des projecteurs (crédit : ULA)

 

http://www.ulalaunch.com/site/PhotoGallery/galleryimages/images/AtlasV/A5_OTV2/av_otv2_l.jpg17h46 (heure locale), les deux RD-180 du premier étage appelé CCB pour Common Core Booster délivrent toute leur puissance (crédit : ULA)

 

Un peu plus de 5 minutes après le décollage, le CCB est largué et l'étage Centaur avec son unique moteur RL-10A est allumé pendant 13 minutes et 20 secondes.

 

 

Vidéo du direct de T-1min à la fin de la retransmission.

 

 

Pour télécharger la vidéo du direct ULA : MegaUpload

La news ULA du lancement et sa vidéo associée : ULA successfully launches second OTV mission

Galerie photos ULA : Photos

Galerie photos sur SpaceflightNow : Ici et

Le fil associé sur le Forum de la Conquête Spatiale : Lancement Atlas OTV-2 (X37B) 05 mars 2011

Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Lancements commerciaux
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 17:22

http://i66.servimg.com/u/f66/12/86/53/64/bonne_10.jpg

 

Malgré un manque flagrant de mise à jour de mon blog, je vous souhaite tout de même une bonne année spatiale 2011.

Repost 0
Published by Quentin Douchet
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 19:50

Trente-six, trente-sept, trente-huit, et trente-neuf, le compte est bon pour ce quatrième lancement de l'année. Le 28 octobre 2010 a donc marqué le 39ème succès d'affilée d'un lanceur Ariane 5. A 18h51 (heure locale), soit 23h51, pour nous métropolitains, une Ariane 5 ECA s'est arraché de la terre guyannaise avec deux satellites de télécomunications à son bord : W3B et Bsat-3b.

La bonne tenue de l'heure de lancement n'aura jamais été inquiété, tous les paramètres sont restés au "vert".

A T-10min, un dernier point météo est effectué, tout va bien.

S'en suit le fameux T-7min, annoncé par le Directeur des Opérations (DDO), qui marque le début de la séquence synchronisée. C'est une séquence totalement automatique qui va oeuvrer pour mettre en configuration de vol le lanceur.

Puis doucement nous arrivons à T+0, c'est l'allumage du Vulcain, qui ne permet pas au lanceur de décoller car sa poussée est bien trop faible. Il faut donc attendre quelques secondes de plus et l'allumage des deux EPC pour voir Ariane 5 V197 prendre sa place dans le ciel guyannais.

A T+1min28s, Ariane 5 est déjà à 23,9 km d'altitude, c'est-à-dire plus haut que l'altitude croisière des avions de ligne. Pour la vitesse, même constat, elle voyage à 0,90 km/s soit 3 240 km/h, plus vite que le Concorde quand il traversait l'Atlantique.

A environ T+2min20s, les deux EAP ayant épuisés tout leur propergol se séparent de l'EPC grâce à des boulons pyrotechniques.

Peu après T+3min, la trainée de l'atmosphère n'étant plus gênante pour les satellites, la coiffe est larguée à plus de 100km d'altitude.

Quelques secondes avant T+9min, l'EPC se détache de l'étage supérieur et de la case à équipement. C'est le signal pour l'allumage de l'ESC-A propulsé par un moteur HM-7B.

A l'ici de ce vol le moteur a d'ailleurs accumulé 35 heures de vol dans l'espace au cours de 100 vols et sa turbopompe hydrogène a effectué 325 millions de tours.

Vers T+24min50s la phase propulsée se termine et les manoeuvres d'orientation commencent.

Un peu plus de 3 minutes après, à près de 1200 km d'altitude et 8,90 km/s, le premier passager est libre : W3B. La joie de l'équipe W3B est contenue par respect pour l'autre client qui attend encore la séparation de son satcom

Quelques minutes plus tard, on se sépare du SYLDA qui encapsulait Bsat-3b.

Enfin à T+37min50s, le satellite construit par Lockheed Martin, Bsat-3b, est éjecté de ce qui reste du lanceur.

 

Les chiffres de la performance du lanceur :

Le périgée est à 249,2 km pour une cible à  249,3 km (-0,1 km).
L'apogée est à 35 907 km pour une cible à 35 911 km (-4 km).
L'inclinaison est de 2° comme prévue.

 

Malheureusement pour l'un des clients, la joie fut de courte durée, car le satellite W3B construit par Thales Alenia Space fut déclarée perdu par le client Eutelsat dans un communiqué. Le moteur d'apogée du satellite qui doit lui permettre de quitter l'orbite de transfert géostationnaire pour l'orbite géostationnaire n'a semble t-il pas pu fonctionner du fait d'une fuite du réservoir de comburant.

 

Les photos du décollage de nuit :

http://www.esa.int/images/V197_Toucan.jpgCet angle permet de bien voir le flux dirigé des gaz évacué par les carneaux de la zone de lancement de l'ELA-3 (crédit : Arianespace/S Martin)

 

http://www.esa.int/images/V197_Dec_ss_txt.jpgLe lanceur à hauteur des trois mâts paratonnerre (crédit : Arianespace)

 

La vidéo du lancement (de T-20s à l'allumage de l'ESC-A avec commentaires en anglais) :

La vidéo de la totalité du direct Arianespace est disponible sur MegaUpload.
Le communiqué de presse d'Arianespace (PDF en français) : Arianespace Lancement V197 : mission réussie pour Eutelsat et B-SAT.
Le communiqué de presse d'Eutelsat sur la perte de W3B (PDF en français) : Déclaration d'Eutelsat sur la perte du satellite W3B.
Terminon sur le fil dédié du Forum de la Conquête Spatiale : Ariane 5 ECA V197 / Eutelsat W3B + Bsat 3B (28/10/2010).
Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Lancements commerciaux
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 20:56

 Et un de plus pour Ariane 5 !! Nouveau succès dans le ciel guyanais pour le lanceur européen Ariane 5. En effet pour ce vol 196, les satellites Rascom-QAF1R et Nilesat 201 ont été correctement mis sur orbite de transfert géostationnaire (GTO).

Pourtant Ariane 5 n'est pas parti à l'ouverture de la fenêtre de lancement, soit 22h45 (heure de Paris). La chronologie a du être suspendu à T-7min - juste avant le début de la séquence synchronisée - car un rouge "sauvegarde" a été signalé.

Ensuite suivra un rouge venant du satellite Rascom-QAF1R. Mais tout rentrera dans l'ordre rapidement. L'anomalie sur la sauvegarde était finalement un problème sur un radar au sol. Le problème corrigé, le vert revient pour le paramètre sauvegarde, suivi quelques minutes plus tard par le retour au vert du satellite Rascom-QAF1R. La chronologie peut alors reprendre sans problème car la fenêtre de lancement était longue de 2h49min.

A 22h59 (heure de Paris) soit 17h59 (heure local), Ariane 5 décolle de jour ce 4 août 2010 avec une charge utile de 7 085 kg dont 6 250 kg pour la masse des deux satellites.

Nilesat 201 se sépare de l'étage supérieur ESC-A plus de 28 minutes après le lancement, suivi 4 minutes après par RASCOM-QAF1R.

Comme souvent les paramètres d'injection sont d'une précision remarquable par rapport à ce qui était visé.

Le périgée atteint est exactement celui visé, qui est de 248,4 km.

L'apogée atteint 35 923 km pour une cible de 35 919 km, soit 4 km de différence.

L'inclinaison de 2° a été atteinte.

Jean-Yves Le Gall ( PDG d'Arianespace) a annoncé que l'objectif de cette année 2010 est de lancer six Ariane 5 au total. Il reste donc trois lancements à effectuer. Le prochain est pour le moment prévu le 15 septembre.

 

Profitons de ce beau lancement de jour pour admirer les quelques photos du décollage :

 

http://www.arianespace.com/images/missionup-dates/2010/mission-up_714-lg.jpg1300 tonnes de poussée propulsent les 780 tonnes de cet Ariane 5 ECA (crédit : Arianespace/S Martin)

 

http://www.arianespace.com/images/missionup-dates/2010/v196success-2-lg.jpg

Des palmiers, des palmiers... oh !! un lanceur en pleine forêt ! (crédit : Arianespace)

 

Communiqué de presse Arianespace : PDF en français

La news du lancement sur le site d'Arianespace (en anglais) : http://www.arianespace.com/news-mission-update/2010/714.asp

Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Lancements commerciaux
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 23:04

Le vol V196 qui doit permettre la mise sur orbite de deux satellites de télécommunications par le biais d'une Ariane 5 ECA doit avoir lieu dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 août 2010. La fenêtre de tir de ce 3ème lancement Ariane 5 de l'année est importante, elle s'étend de 22h45 à 01h34 (heure de Paris).

Les opérateurs de satellites qui sont clients pour ce lancement double sont l'égyptien Nilesat et le pan-africain RascomStar-QAF.

En position haute, au dessus du Sylda, on trouve le satellite Nilesat-201 d'une masse de 3 200 kg et qui est basée sur une plateforme Spacebus 4000 B2 du constructeur Thales Alenia Space.

 

http://www.arianespace.com/images/missionup-dates/2010/707-2nilesat-lg.jpgNilesat-201 dans les locaux d'Arianespace (crédit : Arianespace/JM Guillon)

 

Coiffé par le Sylda, on trouve RASCOM-QAF1R, aussi assemblé par Thales Alenia Space, mais basé sur une plateforme Spacebus 4000 B3. Son poids est de 3 050 kg.

 

http://www.arianespace.com/images/missionup-dates/2010/707-1rascom-lg.jpgRASCOM-QAF1R en cours de transfert sur un adaptateur dans les locaux d'Arianespace (crédit : Arianespace/P Baudon)

 

Nilesat-201 offrira des services de télévision en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et dans le Golfe Persique à l'aide de 24 répéteurs en bande Ku et 4 en bande Ka.

RASCOM-QAF1R quant à lui aura une mission plus diversifiée car il assurera des services de télécommunications, de la télévision et de l'internet sur l'Afrique à l'aide de 12 répéteurs en bande Ku et 8 en bande C.

 

Le lancement sera diffusé et commenté en français à cette adresse : http://www.videocorner.tv/index_fr.htm

 

Le dossier de lancement publié par Arianespace en version PDF est téléchargeable à cette adresse : http://www.arianespace.com/images/launch-kits/launch-kit-pdf-frn/NILESAT201-RASCOM-FR.pdf

Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Lancements commerciaux
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 22:45

C'est finalement le 4 juin 2010 à 20h45 (heure de Paris) que s'est envolé pour la première fois le lanceur Falcon 9. Trois heures et 45 minutes après le début de la fenêtre de lancement les neuf moteurs Merlin du premier étage se sont donc fait entendre sur le LC 40 (Launch Complex 40) de Cap Canaveral.

Pourtant tout ne semblait pas gagné en ce vendredi pour les équipes de l'entreprise californienne SpaceX. Des problèmes au niveau du système de télémétrie sont détectés et lorque tout semble rentré dans l'ordre, un problème de pression sur un Merlin intervient moins d'une seconde avant l'allumage. Les ingénieurs analysent ce problème et concluent qu'il n'est pas grave et n'empêchera pas un décollage en toute sécurité.

 

http://www.spacex.com/assets/img/20100607_liftoff.jpg

Décollage du Falcon "Nine" (crédit : Chris Thompson/SpaceX)

 

A environ 80 kilomètres d'altitude, trois minutes après le décollage, le premier étage s'est séparé et l'unique moteur Merlin du deuxième étage a pris le relais. C'est donc lui qui va fonctionner pendant environ cinq minutes.

 

http://www.spacex.com/assets/img/20100607_shutdown.jpg

La tuyère du Merlin est chauffé au "rouge" par les gaz de la combustion

 

Malgré un roulis important lors de cette phase propulsée, le vol a été qualifié de succès car l'orbite voulue a été atteinte. Le périgée atteint est inférieur de 0,2 % à l'objectif visé et l'apogée est supérieur de 1 %. 

La capsule Dragon resté attaché à l'étage supérieur orbite donc sur une orbite circulaire à environ 410 kilomètres et inclinée à 34,5° à l'équateur.

 

Félicitons donc tous cette entreprise privée qui réussi là une prouesse de tout premier plan en accomplissant un vol quasi parfait pour leur nouveau lanceur.

Le vol spatial habité en orbite basse à coût "raisonnable" est-il ici en train de naître ? Cela semble bien parti...

 

Le communiqué de SpaceX : SPACEX ACHIEVES ORBITAL BULLSEYE WITH INAUGURAL FLIGHT OF FALCON 9 ROCKET.

Vidéo du lancement Falcon 9 chez SpaceX : Falcon 9 Flight 1 Mission - Highlights 

 

Concluons sur une vidéo de l'ascension depuis un point de vue plus éloigné :
 

 

 

 

Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Lancements commerciaux
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 22:28

Mercredi 26 mai 2010, la mission STS-132 touche presque à sa fin. La décision tombe à 13h12 (heure de Paris), Atlantis atterrira sur la piste 33 du KSC (Kennedy Space Center, en Floride) à 14h48. Le "go for the deorbit burn" est annoncé par le Capcom avec l'approbation du directeur de vol Tony Ceccacci.

L'allumage des deux OMS ( Orbital Maneuvering System) est prévu 30 minutes plus tard, à 13h42. Pendant trois minutes et cinq secondes, chacun des deux OMS produira une poussée d'environ 2,7 tonnes.

Cette poussée produite dans le sens inverse à l'avancement va faire perdre à Atlantis de la vitesse (environ 360 km/h). Elle va alors quitter son orbite et commencer à aborder sa trajectoire de rentrée qui l'amènera en un peu plus d'une heure de 28 000 km/h à 0 km/h. 

La phase la plus critique du retour sur Terre est l'entrée de la navette dans la haute atmosphère. C'est ainsi qu'à 14h16,  l'Orbiter l'aborde à une vitesse de mach 25 et une altitude de 400 000 pieds avec une assiette de 40 degrés.

A environ 20 minutes avant l'atterrissage, le "bouclier" thermique de la navette dissipe un maximum de chaleur.

Cinq minutes plus tard, l'engin spatial file encore à plus de 14 800 km/h à 181 000 pieds. La piste du KSC est alors située à un peu moins de 1000 km.

A 14h44 les deux booms supersoniques se font entendre près du KSC. Atlantis arrive bientôt et le fait savoir.

Deux minutes avant l'atterrissage, le commandant Ken Ham annonce avoir la piste en visuel.

Plus qu'une minutes avant le toucher des roues, l'altitude s'élève encore à 10 000 pieds. Atlantis a un taux de descente près de sept fois supérieur à celui d'un avion de ligne.

A 14h48min11s (heure de Paris), le train d'atterrissage principal foule la piste 33, "main gear touchdown" comme le disent les Américains. Le pilote Tony Antonelli déclenche la sortie du parachute de freinage.

Dix secondes après le train avant touche à son tour le bitume de la piste du KSC.

Encore une quarantaine de secondes et Atlantis aura bouclé son ultime périple, son ultime mission. Douze jours durant lesquels elle aura bouclé 186 orbites et parcourue 7 850 000 km.

 

Ces valeurs sont à mettre en parallèle avec la carrière de 32 vols effectués par Atlantis. Un kilomètrage impressionnant de 194 540 00 km effectué lors de 4648 orbites pendant ses 294 jours passés dans l'espace.

 

Merci Atlantis, merci à tous ces équipages d'astronautes qui l'ont utilisé et surtout, fait voler.

 

http://www-pao.ksc.nasa.gov/kscpao/images/medium/2010-3567-m.jpgSeule au monde ? Plus pour longtemps.

 

http://www-pao.ksc.nasa.gov/kscpao/images/medium/2010-3571-m.jpgParachute de freinage ouvert avant le "touch" du train avant

 

http://www-pao.ksc.nasa.gov/kscpao/images/medium/2010-3562-m.jpgQuelle star cette Atlantis, voyez un peu tous ces "fans" qui se précipitent vers elle

 

http://www-pao.ksc.nasa.gov/kscpao/images/medium/2010-3587-m.jpgDernier équipage d'Atlantis ou aura-t-on droit à une STS-135 ?

 

 

Pour prolonger le plaisir, je vous invite à parcourir la galerie photos très fournie - dont sont issues les photos de cet article - du site du KSC dédiée à STS-132 : Kennedy Media Gallery.

Et à télécharger la vidéo HD de l'atterrissage sur le site de la NASA : Video gallery.


Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Missions habitées
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 21:56

La manoeuvre RPM pour Rendezvous Pitch Maneuver est une rotation - d'arrière en avant - de la navette spatiale sur elle-même. Elle est effectuée environ une heure avant l'amarrage à la station spatiale internationale (ISS). Elle permet à l'équipage de l'ISS de photographier, grâce à des focales de 400 à 800mm, la protection thermique de l'Orbiter sous toutes les coutures.

Pour cette mission, ce sont les astronautes de l'Expedition 23 qui se sont chargés des photos. Avec une focale de 400mm on obtient une résolution d'environ 7,5 cm et avec 800mm on obtient 2,5cm. Toutes les photos sont alors transmises aux équipes au sol par une liaison en bande Ku, qui se chargeront de les analyser et de vérifier l'intégrité de la protection thermique. 

Ce "backflip" spatial dure environ 10 minutes et est illustré par les photos suivantes du dimanche 16 mai 2010.

 

http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-132/lores/iss023e044612.jpg

http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-132/lores/iss023e044616.jpg

http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-132/lores/iss023e044624.jpg

http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-132/lores/iss023e044648.jpg

http://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-132/lores/iss023e044652.jpg

 

 

Photos de la NASA issus de la galerie consacrée à STS-132 sur le site de la NASA : HumanSpaceFlight.

Repost 0
Published by Quentin Douchet - dans Missions habitées
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 18:48

Ce flux twitter servira notamment à rappeler les horaires des évènements à venir, les dates de lancements... : http://twitter.com/Spaceman77176

 

MàJ (2 août 2010) : Je n'y publierai plus aucun tweet.

Repost 0
Published by Quentin Douchet
commenter cet article